Carnet du petit Tom : Physique, biologie et évolution...

01 mars 2007

Les noyaux de l'hérétique Docteur Davidson

Courrier des lecteurs :

A diffuser !!!

Un article écrit par Eric Davidson et Douglas Erwin, paru dans la prestigieuse revue Science datée du 10 Février 2006, semble apporter une confirmation éclatante de la théorie scientifique de l'Intelligent Design .

Davidson et Erwin ont étudié les interactions entre les gènes de différents animaux modernes, i.e. comment les gènes se "parlent" entre eux, comment ils s'activent ou se répriment les uns les autres. En comparant les structures de ces réseaux génétiques, ils n'ont pu que constater l'existence de modules irréductibles, extrêmement conservés, qu'ils appellent "kernels" (voir la figure ci-jointe). Ces noyaux sont des petits réseaux génétiques complexes, très intriqués, réalisant des fonctions très précises. Par exemple, l'un de ces réseaux est supposé diriger la formation des cellules cardiaques. Les comparaisons phylogénétiques ont mis en évidence le fait que ces noyaux sont communs à quasiment tous les animaux connus, et donc existaient déjà lors du Cambrien. L'évolution depuis cette époque ne semble avoir agi que sur les liens entre ces modules, sans toucher les modules eux-mêmes. Comme l'expliquent si bien Davidson et Erwin :

We think that change in them is prohibited on pain of developmental catastrophe, both because of their internal recursive wiring and because of their roles high in the developmental network hierarchy

Nous pensons que tout changement dans [ces noyaux] est interdit sous peine de catastrophe sur le développement, non seulement à cause de leur structure interne récursive, mais aussi à cause de leur rôles très importants dans le hiérarchie des réseaux de développement


Comment ne pas voir ici la définition même de la complexité irréductible, proposée par Michael Behe pour identifier les briques du vivant posées par le créateur ? Bien sûr, Davidson et Erwin, pervertis par leur morale d'esclave, en retournent à leur Bible darwinienne pour expliquer l'apparition de ces modules, tout en reconnaissant que leurs perfections les a par la suite protégés de tout changement évolutif. Y a-t-il plus belle preuve d'aveuglement ?

Cette découverte confirme également la théorie du "Snowball Creationism", dont je suis l'auteur. Cette hypothèse révolutionnaire stipule que le déluge relaté dans la Bible serait en fait cette période géologique durant laquelle la Terre était majoritairement recouverte de glace, et la vie quasiment éradiquée (Snowball Earth comme l'appellent les scientifiques aveugles au dessein divin). Peu après cette période s'est justement produit ce big-bang de la vie, l'explosion cambrienne popularisée par l'idole des jeunes darwiniens, Stephen Jay Gould : ainsi, dans les couches géologiques de cette époque apparaissent soudainement des fossiles d'organismes extrêmement sophistiqués, contenant en germe les plans d'organisation des animaux actuels. Evidemment, aucun darwininen n'est en mesure d'expliquer pourquoi et comment cette explosion de vie a pu se produire là où les esprits lucides ne peuvent voir qu'un nouvel ensemencement du créateur sur une Terre purifiée (d'aucuns prétendent que le réchauffement climatique aurait permis une réoxygénation et une libération de nouvelles niches écologiques propices à l'évolution, ce que personne ne peut démontrer de toutes façons). Les kernels observés par Davidson et Erwin ne sont selon moi rien de moins que les graines semées par le Tout-Puissant, et aujourd'hui révélées dans toute leur splendeur par l'étude attentive de Sa création.

Quoi qu'il en soit monsieur Roud, je fais confiance à votre regard de scientifique et me permets de vous adresser ce mail afin que vous le publiiez sur votre blog. Que la vérité éclate enfin à la face du monde !!!


Bien à vous
Adam Roudski



Référence :
Gene regulatory networks and the evolution of animal body plans. Davidson EH, Erwin DH.Science(2006) Vol. 311. no. 5762, pp. 796 - 800

8 commentaires:

Benjamin a dit…

L'espace de deux paragraphes je pensais que c'était toi, Tom, l'auteur... Excellente initiative, même si je ne suis pas d'accord avec le contenu!

Seven a dit…

Roudski, Roudski...ca me dit quelque chose ce nom... Bon billet! (Arghhh!)

mnc a dit…

"Que la vérite éclate enfin à la face du monde"
Pauvre monde, il n'avait surement pas besoin qu'on lui éclate la face comme ça...

Simon a dit…

Du bas de mon incompétence en sciences de la vie, ça n'aurait pas été mieux de faire un billet directement sur les idées de Davidson et Erwin ? Parce que ça a l'air plus intéressant que les élucubrations scientistes du monsieur.

Enro a dit…

Suspense... Tom Roud répondra-t-il à ces insidieuses insinuations par une réfutation prochaine ??

dvanw a dit…

Oui, moi aussi j'ai eu quelques instants d'effroi en pensant que le créationisme avait fait une nouvelle victime....

C'est qui ce roudski ? Il google rien du tout. Bizarre pour l'auteur d'une si lumineuse théorie...

Et sinon, sur le même sujet, la Cité des Sciences a mis en ligne une video d'entretiens avec l'homme aux plus belles chemises des sciences de la vie : j'ai nommé Patrick Tort !

Tom Roud a dit…

@ tous :
vous l'avez compris, ce billet était une parodie de mon cru. Disons que les thèses de Davidson ont un parfum qui sied parfaitement à ce genre de discours créationnistes, d'où mon billet...

Nicole a dit…

Salut Tom,

Bravo pour le billet et surtout, super le pseudo !

Nikolaïa Zeblonovitsch