Carnet du petit Tom : Physique, biologie et évolution...

13 avril 2006

Gènes du développement : petite intro

Si vous comparez les membres des différents animaux, vous verrez de nombreux points communs entre les vertébrés. Ainsi, les membres sont tous organisés de la même façon et semblent en fait dériver d'un même plan de base, révélant l'origine commune de tous les tétrapodes.
Examinons maintenant une autre branche du vivant, par exemple les insectes. Même s'ils ont la même fonction, il n'y a a priori, rien de commun entre une patte d'insecte et un bras, ou entre un oeil de mouche et un oeil de boeuf... Pourtant, aussi surprenant que cela puisse paraître, la machinerie de base dans le développement est quasiment identique chez la plupart des animaux, invertébrés y compris. En fait, l'une des grandes découvertes de la génétique a été de comprendre (très partiellement pour l'instant) comment les plans d'organisation des animaux étaient codés génétiquement de façon identique depuis les insectes jusqu'à l'homme !
Un ensemble de gènes, les gènes homéoboîtes (Homeobox, ou hox en abrégé) contrôlent ainsi le plan de développement de la plupart des animaux. Chez la plupart des organismes, ces gènes sont regroupés en "clusters" dans le génome et chacun de ces gènes contrôle le développement d'une partie bien précise du corps - tête, vertèbres, segments chez les insectes... Ces gènes sont tellement conservés qu'on peut par exemple remplacer le gène contrôlant le développement d'une partie de la tête chez une souris par le gène équivalent... de la mouche ! Je trouve cela énorme : le développement de notre cerveau est contrôlé à la base par le même gène que celui qui contrôle le développement du système nerveux de la drosophile. Depuis que j'ai réalisé cela, je ne regarde plus les mouches de la même façon...
Autre surprise, les gènes hox sont tous très proches les uns des autres, et en fait dérivent tous d'un même gène ancestral, qui est donc apparu il y a extrêmement longtemps (bien avant la séparation entre les vertébrés et les invertébrés). Il est ainsi certain que l'ancêtre commun de tous les bilatériens avait déjà ces gènes de développement fixant l'organisation antéro-postérieure ainsi qu'une batterie de gènes prêts à l'emploi pour évoluer finalement (de façon convergente) vers des structures aussi complexes qu'un oeil, un coeur ou des pattes... Autrement dit, le plan d'organisation général du monde animal est apparu extrêmement tôt, et toute la variété des organismes observés n'est en fait qu'une réorganisation relativement mineure de ce plan d'organisation si ancien. Nous sommes donc bien peu de choses, à peine plus compliqués en fait que le premier ver de terre venu...

10 commentaires:

Mostly-Harmless a dit…

Question naïve : ces gènes ne mutent pas ? (vague souvenir des cours de bio de terminale).

Tom Roud a dit…

Question délicate : ils mutent aussi, mais très peu... En fait, le plan d'organisation et de développement est tellement important, qu'une mutation aurait toutes les chances de mettre tout par terre. Imagine une mutation qui te prive de tête ! Donc, d'une certaine manière, ces gènes sont "gelés" : s'ils mutent, l'organisme a toutes les chances de n'être pas viable et donc la mutation ne sera pas transmise.

Dumbsky a dit…

Effectivement, ces gènes sont, par design, protégés. Parce que un veau a deux têtes, un chevreau à 6 pattes, un pacifiste patriote, c'est marrant 5 minutes, mais cela ne fait pas une nouvelle espèce. Ce n'est que par une action extérieure, consciente et raisonnée, que l'on peut passer d'un poisson à nageoire à un tétrapode marchant sur la terre ferme.
Il est remarquable de constater que dès les organismes les plus primitifs, ces gènes étaient programmés pour construire les organes complexes qui n'apparaissent que dans les créatures plus évoluées. Preuve que bien que la création se soit fait progressivement, sur 6 jours, Dieu savait naturellement dès le départ ce qu'Il voulait faire. Il a même pensé aux paupières, pour que les adeptes de Darwin puissent fermer leurs yeux quand ils tombent sur ce genre de grain de sable dans leur belle idéologie...

Dumbsky

Tom Roud a dit…

Cher Dumsky,
vous avez raison, je pense que Dieu, en bon libéral, a effectivement breveté ces différents gènes afin de les protéger. Cela dit, l'évolution est plus forte que lui, puisque si les gènes sont conservés, leurs relations et les réseaux de régulation assiciés sont bien souvent modifiés.
Enfin, puisque vous parlez des yeux, sachez, cher ami, que Dieu devait être bien bourré (syndrome du septième jour) le jour où il a conçu l'oeil par exemple. Il est ainsi bien connu que les récepteurs de la lumière dans la rétine sont placés derrière tous les neurones et quelques cellules de la rétine. Un peu comme si l'électronique de votre camescope était placée entre la pellicule et l'objectif...

Dumbsky a dit…

Hélas, il faut bien reconnaitre que depuis que notre banissement du jardin d'Eden, l'être humain est soumis à la corruption du monde, et dégénère. La belle architecture divine originelle est parfois cachée derrière des mutations morbides. Mais ce n'est pas à Dieu qu'il faut reprocher cela, mais à ceux qui ont et qui continuent à croquer aux fruits de la connaissance, cause de notre punition.
Je ne savais pas pour le design de l'oeil. Mas il s'agit bien là de la vanité scientifique que de pretendre que, puisque l'on n'en comprend pas la raison, c'est qu'il n'y en a pas. Peut-être s'agit il d'un signe pour montrer l'absurdité des darwiniens. Comment en effet peut-on prétendre qu'une telle construction ait été sélectionnée naturellement, si une construction proche et nettement plus avantageuse existe?
A propos de signe, l'ouragan Monica, dont la divine perfection stupéfie les météorologues, s'apprète à dévaster la ville de Darwin, en Australie...

Tom Roud a dit…

Cher Dumbsky,
j'aime beaucoup votre interprétation de l'évolution et des mutations des gènes du développement. Si je comprends bien, les changements d'organisation ne seraient qu'une conséquence du péché originel. Une question se pose alors : étant donné la multiplicité existante des plans de développement, manifestement tous dérivés les uns des autres, cela signifie que le pêché originel a provoqué la dégénérescence de tous les autres animaux. L'homme devient alors une espèce d'Antéchrist suprême condamnant toutes les autres espèces. J'aime cette idée, vous ne seriez pas un peu SM ?

Dumbsky a dit…

Voilà un exemple typique de la faillite intellectuelle et morale des darwinistes: une ignorance satisfaite couplée à des attaques les plus viles sur mes moeurs. J'imagine que la très Sainte Bible ne fait pas partie des lectures recommandées par Darwin, n'est-ce pas?
"Parce que tu as écouté la voix de ta femme et que tu as mangé de l'arbre dont je t'avais formellement prescrit de ne pas manger, le sol sera maudit à cause de toi."
Dieu a confié à l'homme la garde de toute la création; si la tête faillit, c'est tout le corps qui chute. Oui, chassées de l'Eden, toutes les espèces vivantes ont dégénérées. Ainsi certaines espèces sont devenues carnivores, voir charognards, d'autres parasites, certaines se sont dotées d'épines et poisons, et certaines ont construit le centre Beaubourg.

Dumbsky

Yohan a dit…

Dumsky, je tiens à te dire tu est fou! et ignorant... arretes de précher "vous les darwinniste, patatipatata...", et la meilleure eau c'est la Badoit? Si t'était un peu a l'ordre du jour tu saurais la théorie de Darwin n'est pas si simple et elle est en ce moment très remaniée... et oui la science c'est rechercher à se rapprocher sans cesse de la vérité, sans jamais prétendre la connaitre (t'avais oublié ca non?). L'évolution n'est pas sans cesse graduelle, elle peut etre ponctuée de mutation qui touchent les genes du développement et créer ainsi de nouvelles especes ayant de nouveaux plans d'organisation, mais seules celles qui apportent un avantage, ou sont neutres peuvent subsister... peut etre que des organismes ont déja eu six pattes mais leur handicap les a éliminé. Et si l'oeil est formé ainsi c'est parce que c'est seulement comme ca qu'il a été conservé. Mais une information: les mutations sont le fruit du hazard, et si on remettait l'horloge a zéro, il est fort improbable de recréer les memes especes, l'homme n'existerait donc pas, et la Bible non plus... Juste une question: tous les fossiles qu'on retrouve dans les formations sédimentaires, ca serait alors les etres vivants qui ont loupé l'arche de Noé?...

SaTaN a dit…

la fin approche, les hérétiques seront brulés, et ceux qui n'ont pas la foi et qui auront ignoré la puissance de cette entité qui nous domine seront terrassés et réduits en poussiere, egorgés vifs et lapidés a coup de haches

Tom Roud a dit…

Et bien, ça s'anime de ce côté ! Satan lui-même attiré par la Belle Odalisque... Il ne manquerait plus que Dumb-sky rapplique de nouveau...