Carnet du petit Tom : Physique, biologie et évolution...

24 janvier 2007

Talks

Je suis en plein milieu d'une série de mini-conférences, qui me tiennent bien occupé. Il y a encore beaucoup de boulot pour arriver à trouver un terrain d'entente avec les biologistes (pas forcément de leur fait d'ailleurs, je dois bien le reconnaître).
Exemple typique (tout est à 100% véridique, d'un côté comme de l'autre) :
Dr Tom Roud (1) : blablabla evolution bliblibli robustness blablabla topology blablabla theroretical approches
Dr SuperfortenBio1 : oui, mais par exemple, moi, dans mon pathway bien particulier j'ai des interactions protéines-protéines sur certaines mutations à faible pénétrance, qu'est-ce que vous pouvez prédire sur mes mutants ?
Dr Tom Roud : ... (se sent inutile après avoir parlé d'un problème complètement différent pendant une heure)... Bon... il faudrait regarder cela en détail, je ne peux pas répondre comme ça à brûle pourpoint...
Dr SuperfortenBio1 : Par exemple, ce serait vraiment super si tu pouvais trouver des prédictions expérimentales sur cet autre problème à la dynamique très très compliquée
Dr Tom Roud : euh... oui bien sûr (ce n'est pas juste une diffusion toute bête ? Zut, je ne comprends rien à la biologie...)
Dr SuperfortenBio2: Oui, enfin bon, au bout du compte, vous les physiciens, vous êtes bien gentils, mais vous n'avez pas vraiment apporté quoi que ce soit au domaine jusque maintenant !
Dr Tom Roud : grmblll....(et Delbruck, et Crick !)... Bon, nous avons un certain nombre de prédictions théoriques sur le système que nous avons étudiés au moins !
Dr SuperfortenBio2 : T'es gentil, mais tes prédictions théoriques, elle m'ont l'air difficiles à vérifier expérimentalement ! Comment tu discrimines entre les modèles d'abord (ha ha, ces théoriciens, c'est vraiment des grosses tanches) ?
Dr Tom Roud : Il est vrai qu'il est sûrement difficile de faire des manips, c'est bien pour cela que je viens devant vous aujourd'hui, pour qu'on puisse voir un peu ce qu'on peut faire ensemble, que je puisse me familiariser avec vos outils et vos problèmes aussi, et que vous mêmes compreniez ce que je peux faire pour vous.
Dr SuperfortenBio3 : (L'oeil qui brille en se rendant compte que je sais programmer) Oh ce serait vraiment super qu'on bosse ensemble ! Par exemple, j'aurais vraiment besoin de quelqu'un pour me faire des animations informatiques pour montrer un peu comment fonctionne le système
Dr Tom Roud : (merde alors, je ne suis pas programmateur de jeux vidéos)... Euh... c'est-à-dire que nous, on cherche plutôt à essayer de modéliser le système, faire des animations, c'est pas vraiment notre tasse de thé... Par exemple, il y a cette interaction que je ne comprends pas, théoriquement il y a un problème, le modèle biologique actuel a l'air incomplet !
Dr SuperfortenBio4 : Hum...Oui, c'est vrai, tu as raison ! Mais bon, les gens pensent avoir compris ce sous-système, plus personne ne l'étudie, les gens se sont lassés, et il n'y a plus de grants là-dessus !
Dr Tom Roud : (gasp) Mais, mais...
Dr SuperfortenBio3 : Oui, c'est sûr... Let us keep in touch ! Ce serait bien que tu viennes à notre group meeting, on a plein de données à traiter et on aurait bien besoin d'aide (un type qui sait faire une transformée de Fourier, ça peut toujours servir) !
Dr Tom Roud : (des données à traiter ? Hum... cela me permettrait de m' infiltrer dans ce labo) Oh oui, super ! En plus, programmer en Matlab, j'adore ça ! (Note pour plus tard : voler le bouquin de Matlab de mon chef...)

Telle est la réaction typique d'un physicien théoricien lâché au milieu d'une meute féroce de biologistes : force est de constater que faire de l'interdisciplinaire, c'est pas toujours facile...

(1) oui, c'est comme cela qu'on m'appelle, ça en jette, non ? Je ne m'en remets pas, moi...

3 commentaires:

Matthieu a dit…

c'est amusant :-) Je parle de ton billet ici (trackback manuel)

Enro a dit…

Merci pour cette plongée dans "cinq minutes de la vie d'un labo" (entre parenthèses, je te recommande à nouveau vivement de lire La vie de laboratoire de Latour et Woolgar, si ce n'est — toujours — pas encore fait). Ou comment il y a loin de la coupe (l'intention et le projet de pluridisciplinarité, affichés partout) aux lèvres (la dure réalité de la paillasse). D'ailleurs, il y a un "forum" sur l'interdisciplinarité en cours dans la revue Natures, Sciences, Sociétés. Et il dure depuis 2004, avec des contributions à chaque numéro. C'est dire que la question est loin d'être épuisée !! Enfin, pour terminer, je me dois de mentionner une nouvelle école doctorale qui devrait ouvrir à la rentrée 2007 et tentera de former des chercheurs multidisciplinaires : "Frontières du Vivant" (ENS/Paris 5) !!

Tom Roud a dit…

Merci pour vos commentaires !
Je dois absolument lire ce livre que tu me conseilles à chaque fois, Enro... malheureusement, je manque un peu de temps (sans compter que je vais être obligé de me le faire envoyer ici à Nex York !)
Sinon, l'interdisciplinarité, c'est bien joli et on dit souvent que "l'avenir est aux interfaces", mais d'un point de vue très très pratique, il n'y avait qu'un seul poste CR2 cette année ouvert au CNRS en commission interdisciplinaire 44 (qui est en gros l'interface biologie-sciences dures) : donc là aussi, on attend des actes un peu engageants de la part des hautes instances, au delà des belles intentions... Quand on travaille dans ce domaine, le moins qu'on puisse dire est qu'on ne se sent pas vraiment pris au sérieux, et que là encore on est en train de prendre 10 ans de retard en France.