Carnet du petit Tom : Physique, biologie et évolution...

29 mai 2007

Grand opening : Creation Museum

Un des titres de CNN ce matin : le musée de la Création est enfin ouvert ! Pour un tour virtuel, rendez vous sur le célèbre site answergenesis.org, où la couleur est clairement annoncée :



Explore the wonders of creation. The imprint of the Creator is all around us. And the Bible’s clear—heaven and earth in six 24-hour days, earth before sun, birds before lizards.

Other surprises are just around the corner. Adam and apes share the same birthday. The first man walked with dinosaurs and named them all!

God’s Word is true, or evolution is true. No millions of years. There’s no room for compromise.




Rappelons que ce musée fait partie de la stratégie globale du mouvement du dessein intelligent (intelligent design ou ID) visant à combattre la science "sur son terrain". Après le think tank estampillé ID, les revues ID (dont nous parlait récemment Enro), voici donc le premier musée ID. A quand l'université et les doctorats ?


Le New York Times nous convie à une visite guidée. Texte très intéressant à mon avis. Il permet notamment de comprendre la version que je qualifierais "d'officielle" du mouvement créationniste. En effet, le problème avec la non-science est qu'il est assez difficile de se mettre d'accord sur des faits scientifiques... qui n'en sont pas (ah le sexe des anges !). D'où plusieurs versions de la création, depuis l'interprétation littérale de la Genèse jusqu'à l'évolution théistique, défendue notamment par de rares scientifiques comme Francis Collins qui croient que Dieu peut intervenir ponctuellement dans l'univers (par exemple pour féconder la Vierge - voir ce billet )

Donc si vous visitez ce musée, vous apprendrez que la Terre a été créée il y a 6000 ans. Les dinosaures (qui plaisent tant aux enfants - très bonne stratégie marketing) ont été créés le sixième jour. Comme le souligne l'auteur de l'article, c'est déjà une évolution radicale des tenants du créationnisme qui ont longtemps ignoré les fossiles. Ces fameux fossiles, donc, sont en fait directement issus... du déluge bien sûr ! Et oui, il fallait y penser : les précipitations divines ont tué les animaux et les sédiments se déposant alors ont permis la fossilisation. D'ailleurs, des dinosaures étaient bien évidemment sur l'arche de Noé...

Le discours moral sous-jacent est à l'avenant. La légende veut que Darwin soit devenu athée en particulier en constatant la cruauté terrible de la nature, reposant sur la lutte pour la vie ("struggle for life"). Le musée de la Création offre au contraire une vision idéale, harmonieuse de la Nature, dans laquelle cohabitent en bonne intelligence toutes les espèces animales. Ainsi les dinosaures sont-ils tous herbivores dans le jardin d'Eden ! Et lorsque le musée nous montre un fossile d'un poisson en dévorant un autre, c'est pour mieux souligner comment s'est exercé le "jugement de Dieu" qui a décidé de noyer sous les flots cette nature pécheresse :

Meanwhile a remarkable fossil of a perch devouring a herring found in Wyoming offers “silent testimony to God’s worldwide judgment,” not because it shows a predator and prey, but because the two perished — somehow getting preserved in stone — during Noah’s flood. Nearly all fossils, the museum asserts, are relics of that divine retribution.



Pour tout vous dire, je n'ai qu'une hâte : aller voir cet ovni de mes propres yeux...

7 commentaires:

Benjamin a dit…

Tuer les poissons sous un déluge, en voilà une trouvaille!

Tom Roud a dit…

;)
En fait, j'imagine que le déluge peut quand même pas mal changer la composition chimique (en gros en diluant), non ?

LFaB a dit…

Ah, mais le déluge, ce n'est pas juste un peu de pluie pendant 40 jours...Toute la Terre a été recouverte, c'est écrit. On peut en déduire que les plus hautes chaines de montagnes n'était pas présente au début du déluge (9km de pluie en 40 jours, même pour Lui, c'est balèze), et vu qu'il n'est pas fait mention d'autre bouleversements géologiques de cette importance dans Le Livre, c'est que la création des montagnes est concomitante avec le phénomène du déluge. Les couches successives de sédiments (que certains experts interprètent encore comme des dépots s'étalant sur des millions d'années, alors qu'il a été montré, dans un article de l'académie des sciences, qu'il s'agissait d'un phénomène de lamination prenant place en l'espace de quelque dizaines de jours) montrent qu'une quantité énorme de matériaux a été chariée par les eaux du déluge, recouvrant et fossilisant (après sédimention sélective, car les fossiles a l'allure les plus primaires, i.e. ceux petits et ronds, offre moins de résistances, et se retrouvent logiquement concentrés dans les couches inférieures de sédiments) toutes espèces vivantes, poissons y compris.
Il suffit de voir l'entaille du grand canyon laissée par les eaux du déluge pour se rendre compte que, même pour un poisson dans l'eau, ça a du être rude.

El Jj a dit…

Les soutenances de thèses sur de tels sujets auront au moins le mérite d'être succincts : "C'est comme ça"

Tom Roud a dit…

@ lfab : je savais que ça te plairait. En tous cas, merci de m'expliquer cette histoire du Grand Canyon, j'avais lu quelques trucs dessus mais je n'avais pas tout compris.

@ el jj : oh la, les voies du seigneur étant impénétrables, à mon avis, on aura des débats théologiques sans fin, du genre : l'homme de Néandertal est-il à l'image de Dieu ?

Anonyme a dit…

Une analyse assez pertinente pour comprendre pourquoi le créationnisme trouve un plus grand écho chez les protestants et musulmans que chez les catholiques ou les juifs
http://www.historia-nostra.com/index.php?option=com_content&task=view&id=610&Itemid=60

Enro a dit…

A lire, un compte-rendu de visite en anglais et quelques photos... Ça semble valoir le détour !